Financement de 9 projets bioalimentaires et lancement d’un deuxième appel de projets

Marieville, le 24 novembre 2020 – Les partenaires de l’Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire pour la réalisation de projets structurants en Montérégie 2018-2022 sont fiers d’annoncer l’octroi d’un soutien financier à 9 projets porteurs pour le secteur bioalimentaire, ainsi que le lancement d’un deuxième appel de projets.

Projets financés — premier appel de projets

Un montant total de 420 000 $ vient d’être attribué à 9 projets issus du milieu. Ces derniers permettront notamment d’améliorer l’accès physique et économique à des aliments sains et locaux, de déployer l’agriculture urbaine, de développer de bonnes pratiques en matière de gestion des ressources humaines, incluant la main-d’œuvre étrangère, et de consolider des projets de symbiose bioalimentaire. La liste des projets financés est disponible sur le site www.monteregie.quebec.

Le deuxième appel de projets de la Stratégie bioalimentaire Montérégie

Totalisant une somme de 300 000 $, cet appel de projets vise à soutenir des initiatives s’inscrivant dans l’une ou plusieurs des trois cibles suivantes :

  • Valoriser et soutenir les mesures incitatives concernant les bonnes pratiques agroenvironnementales ;
  • Soutenir des initiatives visant la protection du territoire agricole ;
  • Instaurer ou consolider des projets d’amélioration de la compétitivité des entreprises par l’implantation des meilleures pratiques d’affaires.

Depuis le 23 novembre dernier et jusqu’au 29 janvier 2021, les organisations admissibles peuvent déposer une demande d’aide financière. L’ensemble des informations relatives à l’appel de projets est disponible sur le site www.monteregie.quebec. Les promoteurs y trouveront un lien vers un court questionnaire à compléter afin de recevoir le formulaire de dépôt de projet.

À propos de l’entente sectorielle et de la Stratégie bioalimentaire Montérégie

L’entente sectorielle rassemble autour de la table une diversité de partenaires, concernés par le secteur bioalimentaire, que sont les directions régionales de la Montérégie-Est et de la Montérégie-Ouest du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie de la Montérégie, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, la Direction de la santé publique de la Montérégie, Tourisme Montérégie, la Fédération de l’UPA de la Montérégie, les 14 MRC de la Montérégie ainsi que l’agglomération de Longueuil. Le montant global de l’entente totalise un peu plus d’un million de dollars, échelonné sur trois ans.

Adoptée en juin dernier par les partenaires de l’entente, la planification stratégique s’appuie sur la mobilisation et la concertation des acteurs du domaine bioalimentaire pour la réalisation de 21 actions structurantes. Les appels de projets constituent l’un des moyens mis en place pour assurer la réalisation de cette Stratégie bioalimentaire. Cette dernière est disponible en ligne sur le site de www.monteregie.quebec.

Par cette démarche qui inscrit le bioalimentaire au cœur des priorités de la région, les partenaires de l’entente travaillent ensemble à assurer un développement cohérent, durable et résilient du système bioalimentaire de la Montérégie, laissant présager un avenir florissant et empreint de collaborations pour le secteur.

Citations

« La plus importante région bioalimentaire du Québec s’est dotée, en 2018, de sa toute première entente sectorielle puis, en 2020, d’une planification stratégique pour sa mise en œuvre. Unir ainsi tous les acteurs régionaux du milieu autour d’une même vision est un acte sans précédent et je tiens à féliciter tous ceux et celles qui ont permis cette concertation. La région est dynamique, j’invite les organisations à déposer en grand nombre leur candidature au deuxième appel de projets. Nous parviendrons ensemble à consolider la position de la Montérégie à titre de chef de file bioalimentaire du Québec ». 

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

« Parce qu’elles contribueront à répondre à la priorité régionale qui vise à faire de la Montérégie le chef de file du Québec en agriculture, notre gouvernement est fier de soutenir ces initiatives. Les projets favoriseront le développement socioéconomique ainsi que la vitalité de la région et, en ces temps difficiles, il est encore plus important de contribuer à l’autonomie alimentaire du Québec. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation



COVID-19: Les bureaux de la MRC de Rouville sont fermés au public. Vous pouvez joindre le 450 460-2127 ou [email protected]

En suivant l’appel du gouvernement du Québec, nous demandons aux citoyens de respecter le couvre-feu de 20 h à 5 h.