Déploiement d’Internet haute vitesse

Déploiement d’Internet haute vitesse : la MRC de Rouville espère une réponse positive dans les prochains mois

La MRC de Rouville souhaite informer sa population de toutes les démarches effectuées afin d’améliorer la situation concernant la couverture d’Internet haute vitesse sur l’ensemble de son territoire et l’aviser qu’elle se trouve actuellement en attente d’un suivi de la part du ministère de l’Économie et de l’Innovation, prévu dans le premier trimestre de 2020.

Un enjeu prioritaire
Bien que située au cœur de la Montérégie, à environ 35 km à l’est de l’île de Montréal, la MRC doit encore aujourd’hui composer avec des vides de services concernant l’Internet haute vitesse (IHV) dans plusieurs secteurs de son territoire, et ce, malgré la proximité de zones urbaines. Cette accessibilité à un réseau fiable et de qualité est un enjeu majeur qui affecte toutes les facettes du développement de la MRC de Rouville. Dans ce contexte, et à la lumière des différents incitatifs gouvernementaux, l’organisation a multiplié ses actions afin de faire avancer la situation sur son territoire.

En 2018, une importante étude de couverture d’IHV pour la région a clairement démontré les faiblesses du réseau Internet auxquelles les citoyens sont confrontés quotidiennement. Dans le but d’aller encore plus loin dans ses démarches, la MRC a tout mis en œuvre afin d’être prête à répondre aux différentes aides gouvernementales et a également fait faire une étude d’ingénierie sur le sujet.

À l’automne 2019, pour le développement numérique des régions, le gouvernement du Québec a lancé un appel de projets dans le cadre du programme « Régions branchées Internet haut débit (IDH) », doté d’une enveloppe de 100 millions de dollars. La MRC de Rouville a alors donné son appui à deux entreprises de la région capable de déployer le service sur l’ensemble du territoire, soit IHR Télécom et Videotron.

Une réponse attendue
L’appel de projets a pris fin en décembre 2019 et s’est soldé par le dépôt de 200 projets pour l’ensemble du Québec.  La population devra toutefois s’armer de patience avant de recevoir pour une toute première fois une facture d’un fournisseur de service Internet haute vitesse. En effet, le Ministère a annoncé qu’il procède actuellement à l’analyse des demandes et qu’il dévoilera les projets retenus au cours du premier trimestre de 2020. La signature de toutes ces ententes est souhaitée d’ici la fin de l’année 2021.  Quant au déploiement d’un nouveau réseau sur un territoire donné, celui-ci peut prendre entre deux et quatre ans.

« Nous martelions depuis un certain temps déjà l’importance de procéder à la révision des critères du CRTC pour l’admissibilité aux programmes de financement, lesquels nous pénalisaient. Lorsque le premier programme de subvention a été lancé à l’automne 2019 par le ministère de l’Économie et de l’Innovation, nous étions prêts et cela a favorisé le dépôt de plus qu’une demande pour notre région. Nous avons fait preuve de proactivité dans ce dossier et cela devrait nous permettre de franchir une seconde étape. » a tenu à souligner M. Ladouceur, préfet de la MRC de Rouville.

Consciente de l’importance de la technologie et des défaillances du réseau Internet dans la région, la MRC de Rouville continuera de suivre ce dossier de très près afin d’assurer à ses citoyennes et citoyens un déploiement d’Internet haute vitesse sur l’ensemble de son territoire le plus rapidement possible.