Prolongement de La Route des Champs sur l’EFA

La MRC de Rouville a annoncé en septembre 2021 le prolongement de La Route des Champs sur l’emprise ferroviaire abandonnée (EFA) dans les secteurs de Marieville et Richelieu

La MRC de Rouville travaille depuis plus de 2 ans sur le projet de prolongement du Parc régional linéaire La Route des Champs sur l’emprise ferroviaire abandonnée (EFA) dans les secteurs de Marieville et Richelieu. Le parachèvement de ce réseau cyclable est l’un des axes importants du Plan stratégique 2020-2023 de la MRC de Rouville. À terme, le projet positionnera la région comme destination vélo incontestable.

La présentation ci-dessous vous permettra de connaître toutes les avancées du projet et de répondre à plusieurs de vos questions en lien avec cet important chantier.

Questions et réponses
Dans quel cadre s’inscrit la démarche actuelle?

Le prolongement de la piste cyclable La Route des Champs s’inscrit dans le cadre du Plan de développement du réseau cyclable régional. Ce dernier suggère de récupérer l’emprise ferroviaire abandonnée entre Marieville et Richelieu pour obtenir un tracé définitif hors route et une surface de roulement asphaltée. Cette façon de faire constitue la meilleure alternative puisqu’en plus de sécuriser davantage l’utilisateur, elle balise mieux le trajet et offre aux citoyens une option de parc linéaire intéressante. De plus, elle répond aux critères définis dans la dernière version du Schéma d’aménagement de la MRC de Rouville, particulièrement pour ceux concernant l’efficacité, la sécurité et le confort.

Quelles sont les étapes déjà réalisées dans ce projet?

À ce jour, la MRC de Rouville a réalisé les étapes suivantes :

  • Signature du bail avec le ministère des Transports du Québec
  • Acceptation des différentes aides financières
  • Émondage et tonte de la végétation de l’emprise au cours du mois de septembre 2021
  • Adoption du règlement d’emprunt
  • Octroi du contrat pour les plans et devis
  • Relevés de terrain (arpentage)
  • Étude géotechnique
Quelles sont les étapes à venir?

Les étapes suivantes se dérouleront dans les prochains mois :

  • Régularisation des empiétements
  • Conception des plans et devis : Cette étape sera effectuée par une firme d’ingénierie qui pourra fournir les plans et devis à suivre lors de la construction. (Cette étape est en cours)
  • Appel d’offres : L’appel d’offres permettra aux entrepreneurs intéressés par le projet à soumettre un prix à la MRC pour tenter d’obtenir le contrat. Ce prix sera basé en grande partie sur les plans et devis des ingénieurs. Toutes les informations concernant le projet seront déposées sur le système électronique d’appels d’offres (SEAO), conformément à l’article 961.3 du Code municipal du Québec. (Hiver 2023)
  • Début des travaux (Saison estivale 2023)
Peut-on suivre les décisions du conseil à ce propos?

Oui. Les ordres du jour sont toujours diffusés sur le site Internet de la MRC le vendredi précédent le conseil du mois, ainsi que sur la page Facebook de l’organisation. Vous pouvez également consulter les procès-verbaux qui sont disponibles sur le site. En période de pandémie, les conseils sont également diffusés sur les médias sociaux et sur la page YouTube de l’organisation.

Parcours actuel

Parcours projeté

Trajet projeté entre Marieville et Richelieu
Le nouveau parcours représente combien de kilomètres et relie quelles municipalités?

Le nouveau tracé rejoindra l’actuelle piste cyclable à partir de la rue Sainte-Marie à Marieville pour se rendre jusqu’à la 2e rue à Richelieu, ce qui donne une distance d’environ 8 km.

Pourquoi avoir choisi ce tracé ?

Afin d’assurer un parcours sécuritaire en site propre (hors route) et une expérience optimale pour les usagers. De plus, ce tracé est le prolongement direct de la piste cyclable actuelle. Une fois concrétisé, ce projet permettra d’offrir aux utilisateurs 40 km de piste cyclable totalement en site propre.

Le nouveau tracé permettra-t-il d’obtenir la certification de Route verte?

Depuis 1995, le ministère des Transports est le responsable gouvernemental pour la mise en place de la Route verte. Ce réseau cyclable national totalise plus de 5 000 km, ce qui représente 42 % des quelque 12 000 km de voies cyclables que compte le Québec. Plusieurs critères doivent donc être rencontrés pour être établis Route verte. Lorsque les travaux de prolongement de La Route des Champs seront entièrement terminés, l’équipe pourra vérifier si elle répond à l’ensemble des critères et entamer une démarche pour une accréditation, s’il y a lieu.

Le pont situé entre la rue Sainte-Marie et la route 227 a malheureusement été incendié en mars 2021. Dès lors la MRC de Rouville a débuté les discussions avec le ministère des Transports (propriétaire de la structure) afin de connaître les étapes à suivre pour reconstruire l’ouvrage. Les délais étant importants au ministère, le conseil de la MRC a adopté une résolution au mois de mars 2021 pour faire connaître au MTQ l’intention de la MRC de prendre en charge le projet afin de le concrétiser le plus rapidement que possible.

Une entente entre la MRC et le MTQ a finalement été signée en août 2022 afin de travailler sur la conception de la nouvelle structure. Depuis, des étapes de terrain nécessaires à la construction d’un pont telles que les études écologiques, de caractérisation des sols et hydraulique ainsi que les demandes obligatoires au ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques ont déjà été entamées par la firme d’ingénierie mandatée par la MRC.

Nous pouvons confirmer que la nouvelle structure sera une passerelle en aluminium et qu’elle sera préfabriquée en usine pour minimiser le temps de construction.

Nous espérons que la fabrication de celle-ci débutera à l’automne 2023 et qu’elle sera installée durant l’hiver 2024 de manière à ce que nous puissions accueillir à nouveau tous les usagers dès le début de la saison 2024.

Quel est l’échéancier des travaux ?

La MRC de Rouville prévoit terminer les travaux au cours de l’automne 2023.

Est-ce que ces travaux entraveront le parcours dans la prochaine année?

Les travaux ne viendront en aucun moment interférer dans le parcours actuel de La Route des Champs. Les usagers pourront continuer à l’utiliser en toute sécurité.

Est-ce que les travaux auront des impacts pour les citoyens qui habitent en bordure de l’emprise?

Les travaux amèneront un certain achalandage sur l’emprise selon les différentes étapes de réalisation du projet. Éventuellement, la présence de machinerie et d’experts pourra être observée. Bien que toutes les mesures d’atténuation seront prises dans la mesure du possible et ce tout au long du projet, si vous êtes témoins de situations nouvelles ou particulières en lien avec les travaux, communiquez avec nous le plus rapidement possible.

Est-ce que les entrepreneurs effectuant les travaux porteront une attention particulière à l’environnement ?

Oui. Vous pouvez vous référer à la section environnement à cet effet.

Est-ce que les entrepreneurs effectuant les travaux porteront une attention particulière à la faune ?

Oui. Il se peut toutefois que les travaux génèrent des effets indésirables sur la faune ayant élu domicile sous l’emprise ferroviaire ou à ses abords. Bien que toutes les mesures d’atténuation soient prises en compte au préalable, si vous êtes témoins de situations particulières en lien avec les travaux ou que vous vous questionnez sur le bien-être animal, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Est-ce que les travaux de prolongement de la piste cyclable entraîneront un retard dans les travaux prévus pour le pont de Marieville?

Les travaux sur le pont se situant entre la rue Sainte-Marie et la route 227 à Marieville se termineront probablement à l’été 2023, ce qui veut dire qu’il y aura encore un détour dans les rues de la Ville de Marieville pour l’été 2022. Ces deux projets sont distincts et comme les ponts de cette dimension sont de la responsabilité du ministère des Transports, c’est ce dernier qui donne les autorisations et gère ce chantier.

De quelle façon la MRC de Rouville s’engage-t-elle à tenir compte de l’environnement durant les travaux?

La protection des arbres et de la nature demeure un sujet pour lequel la MRC accorde une nette importance et vous pourrez le constater à travers la nature des travaux qui s’entameront au fil des mois. Travailler avec une approche basée sur le développement durable est une priorité pour la MRC dans tous ses projets, incluant le prolongement de la piste cyclable. Les entrepreneurs engagés par la MRC sont donc sensibilisés à cette cause.

La qualité de l’environnement sera-t-elle considérée sur le nouveau tracé?

Oui. Le Plan de développement du réseau cyclable régional (PDRCR) a permis d’identifier que parmi les motivations dans le choix d’une destination vélo, « admirer les paysages » arrive au deuxième rang suivi de près avec « se retrouver en nature ». La MRC désire donc favoriser une mobilité active dans un environnement bucolique associé à un jardin botanique linéaire. À court terme, elle prévoit planter quelques centaines d’arbres le long du nouveau parcours. À plus long terme, le PDRCR recommande de développer la végétalisation de certains segments de La Route des Champs sous forme d’îlots de verdure afin d’en faire un concept unique de jardin botanique tout au long du parcours, soit sur les 40 km de tracé.

Quels ont été les résultats de l’étude géotechnique?

L’équipe de la MRC et des ingénieurs qui travaillent sur le projet a reçu les résultats de l’étude géotechnique et de la caractérisation des sols de l’emprise ferroviaire abandonnée. Nous avons eu une confirmation que le taux de contamination est conforme aux exigences du ministère de l’Environnement pour la construction d’un réseau cyclable.

Lors de l’étape suivante, soit celle de la conception des plans et devis, ceux-ci auront comme objectif de maximiser la réutilisation du matériel qui constitue l’emprise actuelle.

Quels sont les coûts prévus pour l’ensemble du projet ?

L’investissement est de 5 474 750 $ et plusieurs subventions sont attachées à ce montant. Près de 70 % du coût total du projet sera payé par ces différentes subventions, ce qui est excellent pour un projet de cette envergure. Le conseil de la MRC de Rouville a exploré les différentes façons de répartir équitablement l’investissement régional à faire dans le cadre de ce projet.  Voici ce qui a été décidé par les élus :  Affectation financière de certaines sommes dans le projet EFA

Comment la population sera-t-elle touchée?

Le conseil de la MRC de Rouville explore actuellement les différentes façons de répartir équitablement l’investissement régional à faire dans le cadre de ce projet. Lorsque la formule de calcul et l’impact sur les quotes-parts seront connus, nous apporterons ici des précisions additionnelles.

Nous joindre

Vous souhaitez communiquer avec la MRC afin de discuter du projet, poser des questions ou partager vos préoccupations ? Vous pouvez joindre le responsable par courriel ou par téléphone :

Patrice Deneault
Conseiller en transport actif et collectif
pdeneault@mrcrouville.qc.ca
450 460-2127 poste 228

RUBRIQUES DE LA SECTION : PROGRAMMES ET SUPPORT AU DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question? N'hésitez pas à nous joindre!